Clovis Cornillac

Vous êtes un fan inconditionnel de Clovis Cornillac ? Vous le destez ou n'en avez jamais entendu parler ? Venez sur le premier forum de discussion sur Clovis Cornillac !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 petite interview sur au suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
beautifulpopcorn2
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 217
Age : 38
Localisation : Belgique, 27 ans
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: petite interview sur au suivant   Mar 13 Juin - 6:37

Clovis, comment arrivez-vous à enchaîner les rôles aussi facilement ? Qu'est-ce qui construit vos personnages ?

Clovis Cornillac : Je ne sais pas trop...

Vous avez un coach ?


Clovis Cornillac : Non. Alors ça, c'est vraiment quelque chose vers lequel je n'irai jamais. C'est comme faire lire un scénario par un tiers pour savoir si ça vaut le coup de le lire au pas. J'ai besoin de faire les choses par moi-même. L'idée du coach, ça m'est extrêmement étranger parce que je me dis que ça, c'est de l'ordre du paraître. Je n'ai jamais travaillé dans cet esprit-là. Je n'ai pas vraiment de méthode. En fait, à partir du moment où je sais que je vais faire un film, ou une pièce, je me laisse rêver. Par exemple, là, on est en train de discuter du film de Jeanne, et en même temps, j'ai des choses qui me traversent. Au fur et à mesure, ces espèces d'éclairs se compilent. J'empile une quantité d'informations, et puis... C'est comme le vin en fait. Tu le mets dans un récipient, tu le laisses décanter, et au moment où on te dit « Moteur », et bien tu ouvres le robinet. Après, la question n'est pas nécessairement de savoir si le vin va être bon ou mauvais. Car ça, c'est le travail du réalisateur ou de la réalisatrice. C'est eux qui, au final, font le travail de ré-ajustement. Ce qui compte le plus pour moi, c'est le présent. C'est-à-dire que... Souvent, sur les plateaux, j'aime bien déconner. Ce n'est pas pour passer le temps. Par contre, ça m'évite de perdre le flux d'une séquence avant de la jouer. Tout se joue à partir du moment où tu entends « Moteur ».

Vous n'êtes donc pas sous pression 24 heures sur 24 lorsque vous allez jouer un film dramatique ?

Clovis Cornillac : Non, parce que ce qui compte pour moi, c'est le présent. Et ça, je peux l'anticiper.

Du coup, vous devez rapidement abandonner vos anciens personnages ?

Clovis Cornillac : Je n'ai aucun problème à le faire, même lorsque je rentre chez moi le soir. Je suis avec mes filles, on s'amuse, tout ça. Je ne me sens absolument pas influencé par mon jeu. En revanche, je suis assez impatient de retrouver le plateau.

Cette maturité vient du théâtre ?

Clovis Cornillac : Je ne sais pas. Je connais beaucoup d'acteurs de théâtre, et ils ne pensent pas tous comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: petite interview sur au suivant   Mar 13 Juin - 20:56

I love you merci pour les interviews! Razz sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
petite interview sur au suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite Interview et Live sur la chaine de télévision française Tébéo - Inophis ???????????
» La petite Emission #8 : Interview de Simon Bisley
» [Interview] Magazine Wink Up d'Août 2003 – discussion croisée - Nishikido Ryo x Kamenashi Kazuya
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» [Blybe Basaak] Mélissandre petite Hippie (MAJ premier post)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clovis Cornillac :: Clovis Cornillac :: Interviews-
Sauter vers: