Clovis Cornillac

Vous êtes un fan inconditionnel de Clovis Cornillac ? Vous le destez ou n'en avez jamais entendu parler ? Venez sur le premier forum de discussion sur Clovis Cornillac !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Serpent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jno01
Attaché de presse de Clovis
Attaché de presse de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 30
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 17 Jan - 17:36

J'ai lus le livre et j'ai plutot rigoler mais en voyant le film j'etait terrorisée ! pale

J'ai été agréablement surprise en voyant que le film ne prenait que quelques éléments du livre et non toute l'histoire. J'ai beaucoup aimé le film car il a su me tenir en halaine jusqu'a la fin.

Dés les premieres minutes du film je commencait flipper.

Alors concernant les acteurs rien a redire, Clovis fabuleux, Yvan Attal génial ( j'ai ressentie l'angoisse de son personnage) et un Pierre Richard comme je ne l'aie jamais et tant mieux.

Jene suis pas une fan de thriller, mais j'irais encore en voir a condition qu'ils soient tous aussi bon que " le serpent".


pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jno01.skyblog.com
Squall91290
Fan
Fan
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Le Serpent   Lun 22 Jan - 6:35

J'ai vu "Le Serpent" franchement l'est trop bien fait Mais dommage qu'il meurt à la fin Crying or Very sad et ça me donne envie de lire le bouquin. Pour un thriller français, l'est génial !!!!!

http://www.allocine.fr/film/galerie_gen_cfilm=109704&filtre=&cmediafichier=18697656.html

Allez pour tout le monde une image de notre bon acteur français !!!

A bientôt.

Squall91290
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jno01
Attaché de presse de Clovis
Attaché de presse de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 30
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 11 Juil - 18:42

Aller les filles je pense a vous j'ai été loué le serpent geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jno01.skyblog.com
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Jeu 12 Juil - 16:57

j'ai hate de l'avoir en dvd !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arcase
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 866
Age : 28
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 13 Juil - 15:10

grave!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcase.skyblog.com
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 15 Juil - 10:54

bon bah je l'ai déja ... mais en location, lol! c'est pas mal ce me fais patienter !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 15 Juil - 15:07

Le DVD du "Serpent" sort le 24 juillet.

_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 15 Juil - 15:12

Merci pour la date je m'en rapellais plus !!!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 15 Juil - 15:49


_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 3 Aoû - 13:02

Critique DVD
Le Serpent - Edition Collector 2 DVD : La Face perdue / Le Serpent
Zone 2, France
Editeur : Wild Side Video
Sortie : 25 juillet

Format vidéo : 16/9
Audio : Français (DD5.1, DTS)
Sous-titres : Français
Suppléments :

Scènes supprimées
Making-of
Documentaire
Interview
Filmographies
Galerie photos
Storyboards

Certifié THX

Note technique : 6/6


Image & son : certifié THX, ce transfert numérique doit néanmoins composer avec des ambiances délicates, aux éclairages souvent faibles. L'image compressée n'en souffre pas sérieusement et reste fidèle à la photographie de Jérôme Robert. La piste DD 5.1 est satisfaisante, le DTS soignant particulièrement les effets sonores et certaines parties de la partition de Renaud Barbier.

Bonus :
Filmographies : du réalisateur et des trois principaux acteurs.

DVD 2 :


Making of : (4/3 - 25'59) extraits d'interviews du réalisateur, des trois acteurs principaux, du co-scénariste, du compositeur, du décorateur Pierre Renson montés avec de nombreuses images de tournage, d'enregistrement de la musique et du film.
Entretien avec E. Barbier, Y. Attal, C. Cornillac et P. Richard : (16/9 - 20'51) "Le venin de l'enfance". Interrogés séparément, chacun d'entre eux évoquent E. Barbier, le film de genre ou de réalisateur, traumatisme et souvenirs de l'enfance, thèmes, narration et différences avec le roman, attrait des personnages principaux, P. Richard relooké, fin de tournage.
Scènes coupées : (4/3 - durée totale : 6'40) 3 séquences présentées par le réalisateur.
Comparatif story-board/film : (16/9 - 10'22) des scènes du shooting photo, de l'escalier et de Danalogic commenté par le réalisateur.
Module sur le harcèlement et la manipulation : (16/9 - 15'11) "décryptage d'une manipulation" par l'ancien chef de l'Office central de répression du banditisme Charles Pellegrini, le neuropsychiatre et expert judiciaire Serge Bornstein, la psychologue et écrivain Christiane Jumeaucourt.
Court métrage : (4/3 - russe s.t. - qualité tech. médiocre) voir brève présentation.
Galerie photos : 33 photographies de plateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 3 Aoû - 13:03

On se demande souvent ce qui motive un réalisateur français pour réaliser ce genre de film… L’attrait du cinéma de genre quelque peu copié sur le schéma hollywoodien, la volonté de ramener en masse des adolescents attardés en manque de sensations fortes, ou de prouver au cinéphile sceptique un savoir-faire à la française ? Lorsqu’on voit Le Serpent, et après deux heures d’inepties cinématographiques, on ne peut que déplorer un tel gâchis d’argent, de temps et de talents d’acteurs.

Tout paralyse ce film inutile : une adaptation ratée d’un roman, Plender de Ted Lewis, un scénario indigent mille fois rebattu, un manichéisme de pacotille, un duel classique du gentil manipulé contre le méchant très méchant, une musique tonitruante aux moments « forts » de l’intrigue, des gros plans à la Starsky et Hutch afin que le spectateur ne rate ou n’oublie le micro placé dans le téléphone, l’oreillette écrasée par le tueur ou encore le corps caché dans le coffre…

L’histoire : Vincent Mandel (Yvan Attal), en instance de divorce, ce qui n’arrange pas ses affaires, retrouve, lors d’un accident de voiture, Joseph Plendel (Clovis Cornillac), un ancien camarade de collège qui veut à tout prix venger la mort de sa mère qui s’est suicidée alors qu’elle était internée en hôpital psychiatrique depuis le viol de son fils survenu lors d’une mauvaise blague du jeune Mandel qui, un soir de fête, avait enfermé le mauvais bougre dans un entrepôt pour lui faire une mauvaise blague… Etc. L’ennui c’est qu’il ne savait pas qu’un vagabond pédophile en avait fait son logis principal... 25 ans plus tard, Plendel gagne sa vie en piégeant des gens grâce aux services plutôt déshabillés d’une call-girl pour les faire chanter par la suite. A la mort de sa mère, il décide d’en faire autant avec son ancien camarade de cinquième dans le but cette fois-ci de la venger et de le détruire…

Ça n’est pas la première fois qu’Yvan Attal se fait malmener dans un thriller ; déjà dans le navet Anthony Zimmer, sorti en 2005, il courait durant une bonne heure et demi pour échapper aux malfrats engagés par la méchante Sophie Marceau. Ici, c’est le vilain Cornillac qui durant deux bonnes heures va lui faire subir quelques mauvais traitements auxquels il parviendra non sans mal à se dépêtrer avant d’affronter dans un final ridicule son ancien « copain » de classe dans le fameux entrepôt désaffecté qui, décidément, ne lui aura jamais porté chance.

En 1965, Cioran écrivait dans ses carnets: « Il est curieux combien on aime le macabre et on recule devant le tragique. (Le macabre, c’est la forme grotesque du tragique). » Et c’est vrai que le macabre prime aujourd’hui dans le mauvais cinéma, le rendant du coup assez grotesque. Le glauque, le malsain ont pris le pouvoir sur les écrans, on aime le sordide au nom du sordide ; puisque derrière, il n’y a rien. Dans les années 80, de nombreux thrillers étaient kitch, mal foutus, sans intérêt aucun, peut-être parce que sans prétention, mais on pouvait leur reconnaître une volonté d’aborder le réel. Dans les années 90, on voulait du sang, de la violence, et des scènes se déroulant à toute vitesse avec un maximum de plans. Depuis le succès des Rivières pourpres jusqu’à celui de Ne le dis à personne, on aime les histoires morbides. Le Serpent (Plender en a un tatoué dans le dos.), métaphore du méchant qui empêche de respirer ses victimes tout comme le serpent étouffe ses proies, ne lésine pas sur les gros plans sanglants, les scènes de tension gratuite, et même le voyeurisme complaisant avec la profanation d’une tombe (celle de la mère de Plendel dont le cercueil en verre reste exposé dans son mausolée !) dont le corps sera « balancé » par Mandel comme une vieille chaussette dans le coffre de sa voiture et filmé en détail… Œil pour œil, dent pour dent. Morale quelque peu douteuse qui est justifiée par le fait que le gentil doit s’inspirer des horreurs du méchant pour parvenir à le contrer ! Plendel a là une phrase assez juste envers son ex-camarade : « Tu ne respectes même pas les morts ! ». En fait, ni l’un ni l’autre ne les respectent, et le réalisateur semble s’en satisfaire !

Ce ne sont pas les seuls défauts de ce « vaudeville policier »… Le suspens y est télécommandé de bout en bout, les acteurs ne parviennent pas à sortir de la caricature de leurs personnages de victime et de bourreau. N’oublions pas les rôles secondaires (mais que fait l’inégalable Pierre Richard sous-exploité dans cette triste comédie ?) qui récitent leur dialogue plus qu’ils ne jouent. Hélène, interprétée par Minna Haapkyla, semble être « en instance de divorce avec elle-même » tant son personnage est irritant dans un registre de femme monomaniaque décidée elle aussi à ruiner la vie de son ex-mari. Le scénario est balisé de la sorte, il est si bien cadré dans le registre de la machination implacable, et du coup peu vraisemblable, que le talent de chacun y est peu exploitable.

La mise en scène, digne d’un mauvais téléfilm, ne parvient jamais à troubler le spectateur à cause de sa platitude, sa lourde machinerie prévisible, ses gros plans incessants et ses décors de pénombre et de pluie classiques, vus en permanence dans ce genre de cinéma. L’exemple de l’évasion de Mandel du poste de police est significatif avec un jeu de caméra extrêmement lourd en direction de la fenêtre libératrice ! Enfin, le film souffre de quelques invraisemblances notables, notamment sur l’attitude de Mandel qui met tout de même 15 jours à prévenir la police après une pléiade de morts (dont il se fait le complice pour certains), ce qu’un type normalement constitué aurait fait dès les vingt premières minutes du film, en se rendant vite compte qu’on cherche à le manipuler. On ne reviendrai pas sur la rencontre des deux personnages, qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Leurs relations souffrent elles-aussi d’une naïveté confondante, Mandel mettant un sacré bout de temps à réagir face aux intentions de ce « revenant » bien collant… Cornillac, dans le registre du faux beauf envahissant et inquiétant, sort parfois son épingle du jeu.

Bref, un polar français raté, un de plus. Face à Eric Barbier, un Alain Berbérian ferait figure de génie. A éviter. Les bonus sont à l’image du film car ils montrent une grosse machinerie déployée au service d’un film relativement vide. Le Making of et les interviews des protagonistes du film tentent d’intellectualiser une situation et des personnages qui ne le sont en rien. De plus, Barbier explique qu’il a essayé de rendre le plus réaliste possible quelques scènes notamment celle où Mandel s’évade du poste de police. Or à l’image, c’est l’une des situations les plus invraisemblables tant elle ressemble aux clichés du même genre où 25 policiers armés jusqu’aux dents courent à deux mètres du héros en étant incapables de le maîtriser !

Le court métrage, La Face perdue (assez curieux pour le coup), quant à lui, est une belle parabole sur la dignité humaine et la vision chevaleresque du courage en temps de guerre. Pour éviter la torture et mourir dignement, un soldat français prisonnier des russes va user d’une belle et surprenante pirouette, mettant même un instant le spectateur dans le doute. Adapté d’une nouvelle de Jack London (dont le titre n’est pas donné) et tourné entièrement en russe, ce film annonçait pourtant un savoir-faire et une coloration esthétique plutôt prometteuse…

Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 27/07/2007 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Sam 4 Aoû - 21:15

Eh ben... Le film est habillé pour l'hiver, là...
Avec juste un petit mot à demi gentil pour Clovis...

_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 5 Aoû - 7:38

ouai t'a vu ca, on commence à lire le début et apres ca donne plus envi de suivre, ce Jean-Laurent Glémin j'aurais presque envie lui de le taper, il as rien compris du tout !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Dim 5 Aoû - 13:43

Moi, les cadors de critiques à la noix, ça m'énerve...
Ceux qui se permettent de faire des grandes analyses en se prenant la tête...
Mad

_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mar 7 Aoû - 19:36

MacID4 a écrit:
Moi, les cadors de critiques à la noix, ça m'énerve...
Ceux qui se permettent de faire des grandes analyses en se prenant la tête...
Mad


ouai Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bliss
Agent de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 649
Age : 32
Localisation : 62
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 8 Aoû - 9:46

je l'ai cheers mais pas encore regarder !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny91
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2100
Age : 33
Localisation : Palaiseau
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 8 Aoû - 18:27

BéH moi aussi ... donc j'ai acheter le collector au marchand de journaux, il est tout beau en effet argent "miroire" ...
et j'ai regarder les compléments, le making of, les scènes coupées, les entretiens ... ET TOUT LE RESTE que du bonheur !!! drunken drunken tongue


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 22 Aoû - 19:06

Moi, je l'ai pas encore (j'ai +ou- une 10aine de DVDs en retard...), mais j'achèterai le collector.
Je l'ai aperçu, il a effectivement des reflets sympas...

_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacID4
Grand ami de Clovis
Grand ami de Clovis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2490
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Le Serpent   Sam 12 Sep - 15:25

Ce dernier message date d'il y a un an...
Entre temps, j'ai acheté le DVD... Laughing

Pour celles et ceux qui ne l'ont pas encore vu :
Arrow Le dimanche 20 septembre LE SERPENT sera diffusé sur France2 à 20h35 Exclamation

_________________
Patience et Persévérance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Serpent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Serpent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» serpent 710-720
» serpent
» Sebastien Visintin sur SERPENT en 2011 !
» Viper aka La Marque du Serpent
» serpent géant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clovis Cornillac :: Ses films-
Sauter vers: